fbpx

Dans la doctrine ésotérique, le vin se rapporte à la connaissance des grands mystères.

Depuis toujours, le vin a cette capacité à réjouir notre être, source de vie, il aurait la faculté d’exalter les passions des hommes, et d’adoucir les peines.

L’Alchimie considère aussi la composition du vin en rapport avec les 5 éléments :

-la terre représente la vigne,

-l’eau est l’énergie vitale de la plante,

-le feu serait le soleil qui lui permet de croître,

-l’air est le travail du vigneron,

-l’alcool du vin, le 5ème élément, celui qui englobe également les autres, synonyme de l’extraction du sens, la révélation des secrets de l’existence.

Enfin, la vinification exprime le processus de transformation alchimique rendu possible par un long travail de connaissance de soi. Un symbolisme que l’on retrouve aussi en franc-maçonnerie.

Le vin a ensuite inspiré la Littérature, en effet, de nombreux auteurs de tous horizons, illustreront parfaitement toutes les nuances du vin et de l’ivresse.

« Ulysse offre le bon vin au Cyclopien et lui révèle son surnom qui mal entendu par le monstre est origine d’un quiproquo salvateur. Mais celui-ci tient à la fois du nectar et de l’ambroisie. » Homère

 « Le cerveau n’est jamais bien sain que l’amour ou le vin n’abreuvent. » Ronsard

« Le jus de la vigne clarifie l’esprit et l’entendement, apaise l’ire, chasse la tristesse et donne joie et liesse. »
Rabelais

« Boit du vin celui qui s’avère incapable de parler avec correction – et réciproquement. » Molière

« Le vin est semblable à l’homme : on ne saura jamais jusqu’à quel point on peut l’estimer et le mépriser, l’aimer et le haïr, ni de combien d’action sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable. Ne soyons donc pas plus cruels envers lui qu’envers nous-mêmes, et traitons-le comme notre égal. » Baudelaire