fbpx

DOMAINE

Tour Boisée

Languedoc, France

1826

Catégorie

Le Domaine

Le Domaine de la tour Boisée, situé à Laure Minervois, distant de 25 km de Carcassonne, se compose de 82 hectares de vignobles et de quelques 2500 oliviers. Domaine familial crée dans les années 1826, les générations successives passionnées par leur terroir, s’appliquent à conserver les vieux vignobles dans les plus beaux terroirs et d’améliorer leur plan d’encépagement.

C’est à la tour, rescapée de la fortification du village (XIIème siècle), à présent située dans le jardin, que le Domaine doit son nom. Jouissant d’un climat idéal grâce à son emplacement géographique, Laure est l’endroit le plus sec du département, seuls les « resquit », les restes de pluies venues de l’Atlantique, permettent d’humidifier les parties aériennes de la vigne. En outre, les sols où la proportion des grès et des argiles varie et se prête, selon les endroits, à l’ensemble des cépages choisis, Syrah en zone fraîche et Grenache en zone de sable argileux. Les vendanges se font manuellement, avec un pressurage traditionnel, ce qui confère aux différentes cuvées toute leur délicatesse et leurs arômes.

Agriculture biologique

Agriculture biologique Premier préambule ! Il y a dans « l’attitude » bio, des points bénéfiques qu’il est important de mettre en lumière. Un en particulier, auquel personne ne pense, c’est le rapprochement de l’homme à la nature.

L’homme-vigneron-paysan est amené à redevenir un grand observateur, il doit à nouveau raisonner, à nouveau découvrir. Ceci change tout. Second préambule ! Nous sommes donc amenés à mesurer toutes les interactions de cette belle plante dans son milieu. N’ayant jamais, pour notre part, quitté l’environnement naturel, les choses ont été simples et évidentes, et notre choix de faire valider notre travail, par le biais de contrôles et d’audit, sans inconvénients.

Agriculture biologique

Agriculture biologique Premier préambule ! Il y a dans « l’attitude » bio, des points bénéfiques qu’il est important de mettre en lumière. Un en particulier, auquel personne ne pense, c’est le rapprochement de l’homme à la nature.

L’homme-vigneron-paysan est amené à redevenir un grand observateur, il doit à nouveau raisonner, à nouveau découvrir. Ceci change tout. Second préambule ! Nous sommes donc amenés à mesurer toutes les interactions de cette belle plante dans son milieu. N’ayant jamais, pour notre part, quitté l’environnement naturel, les choses ont été simples et évidentes, et notre choix de faire valider notre travail, par le biais de contrôles et d’audit, sans inconvénients.